Archives de Catégorie: Couture

Robe Madeleine – République Du Chiffon

En novembre dernier, mon chéri m’a emmené au salon Création et Savoir Faire, je vous en parlais ici.

C’était notamment l’occasion d’avoir accès à des patrons qui sont principalement en vente sur Internet. J’avais envie depuis longtemps de me coudre une robe portefeuille et ça tombe bien puisque les créatrices de République du Chiffon en proposent une, la robe Madeleine.

IMG_0504

Sur la pochette le niveau indiqué est de 2/4. En pratique, je n’ai pas rencontré de difficultés majeurs pour réaliser cette robe, si ce n’est peut être pour la réalisation des fronces qui ne m’ont pas vraiment convainque et je j’ai d’ailleurs retiré, mais je vais y revenir.

Vous le savez peut être déjà, je me suis pas attaquée à cette robe seule, puisqu’il s’agit du projet que j’avais choisit pour mon premier cours de couture avec Louise, du blog « Les Lubies de Louise ». J’avais décalqué mon patron mais pas coupé le tissu. En fait c’était un choix de ma part, je me suis dit que je pourrais apprendre quelques astuces pour le découpage du tissu qui me pose parfois quelques difficultés. Ça peut paraître un peu bête mais la découpe est capitale pour avoir un bon rendu alors…. Du coup j’ai été conforté dans la technique que j’ai adopté il y a peu : je pose mon tissu et mon patron sur ma table à repasser et j’épingle le tout dans le molleton de la housse, comme ça tout est bien maintenu en place !

Pour réaliser cette robe j’ai également utilisé du thermocollant pour la première fois, du coup c’était plutôt bien d’avoir une prof pour me conseiller sur son utilisation.

La seule chose qui m’a posé problème ce sont donc les fronces. Je n’en avais jamais fait jusque là mais je n’ai pas eu de soucis pour leur réalisation, le problème c’était plutôt le rendu sur le tissu que j’avais choisi, qui n’était pas vraiment adapté au patron… D’où l’importance de bien choisir une matière dans celles conseillées pour le patron !

IMG_0491

Ici le problème c’était l’épaisseur du tissu qui formait de gros paquets pas esthétiques du tout !

J’ai donc décidé de découdre le dos du bas de la robe, je l’ai épinglé sur la ceinture complètement à plat sans aucune fronces et j’ai coupé le surplus de tissu.

IMG_0495

Il y a donc une couture supplémentaire au niveau du dos, sans raccords de motifs, mais ça ne me gène pas trop. Je n’ai pas l’habitude de coudre des tissus à motifs et donc je ne penses pas aux raccords !

Pour la fermeture de la robe, il est préconisé de poser des boutons ou des pressions. Ma MAC ne s’est pas montrée très coopérative sur la réalisation des boutonnières et les pressions c’est pas trop mon truc, je manque de m’arracher un ongle à chaque fois ! Du coup j’ai opté pour un autre système de fermeture avec des rubans. Je crains un peu la résistance de ce système aux lavages mais on verra !

IMG_0493

IMG_0497

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grâce à ces modifications je suis assez satisfaite de cette robe.

IMG_0498

Pour une prochaine réalisation, je penses que j’utiliserais un tissu plus fluide et que je supprimerais complètement les fronces, d’ailleurs j’ai très envie d’utiliser le haut de cette robe pour un top en jersey, il va falloir que je réfléchisse à tout ça !

En attendant je file, ma robe Sureau m’attend !

Bonne semaine à tous !

Mes projets 2016

Comme chaque début d’année, l’heure est aux bonnes résolutions ! Et la mienne me trotte déjà dans la tête depuis pas mal de temps. D’ailleurs ce n’est pas vraiment une bonne résolution au sens propre et j’ai déjà commencé à la mettre en oeuvre fin 2015. L’idée ? Avoir une garde robe qui contienne plus de pièces faites main.

Petit regard en arrière pour que vous compreniez bien…. J’ai vraiment commencé la couture en 2010. A cette époque j’avais déjà une machine à coudre, mais je l’utilisais principalement pour des choses basiques ou purement utilitaires : rideaux, housses de coussins, ourlets de pantalons (ça c’est vraiment la corvée à chaque fois !!). Et un jour je suis tombée sur un sac à main cousu main dans un magasin de tissus. Et je me suis dit « tiens, pourquoi pas ? ». J’ai donc aussi sec acheté du tissu et cousu mon premier sac. Dont j’étais très très fière. Aujourd’hui je le cache au fond d’un placard par ce que franchement….

Une chose est sure j’ai adoré coudre ce sac, et j’ai cherché ensuite à m’améliorer, en lisant des bouquins mais surtout en surfant sur différents blogs. Et c’est comme ça que j’ai découvert plein de filles hyper talentueuses, capables de se coudre elles-mêmes leurs tenues. Mais à ce moment là je n’étais pas trop attirée par la couture des vêtements, je cousais des sacs et ça me convenait bien comme ça.

Et puis à un moment j’ai commencé à avoir l’impression d’avoir un peu fait le tour au niveau de la couture des sacs et comme les vêtements home made me faisaient toujours de l’œil, j’ai eu envie de me lancer. J’ai commencé avec des tops manches courtes en jersey, les finitions étaient assez moyennes et la forme pas très flatteuse…

C’était en 2012 et depuis ce moment là je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup évolué ni progressé. Je penses que c’est en grande partie une question de confiance en soit. Je me suis mise dans la tête que j’étais une petite débutante incapable de me lancer dans des projets plus compliqués ou un peu plus techniques. Et pourtant ! C’est bien comme ça qu’on progresse ! Je l’ai constaté à chaque fois que je suis un peu sortie de ma zone de confiance au niveau couture.

Et j’avais le même problème en tricot, j’étais tellement persuadée d’être incapable de lire des explications que je n’essayais même pas. Alors que finalement ce n’est pas si compliqué, surtout avec toute l’aide qu’on peut trouver grâce à internet. Et j’ai en plus la chance d’avoir une maman et une belle maman qui sont de bonnes tricoteuses à même de m’aider !

Bref, j’ai décidé de me mettre un petit coup de pied aux fesses et de me lancer. Le résultat n’est pas toujours parfait (je suis très très exigeante avec moi même) mais les pièces sont quand même portables !! Et même si elles ne l’étaient pas, j’apprends et je progresses donc ça vaut le coup !

J’ai déjà quelques petites cousettes à mon actifs pour 2016, et pour progresser j’ai décidé de prendre des cours de couture. Et ça tombe bien car Louise du blog « Les Lubies de Louise » a annoncé début janvier qu’elle allait ouvrir les portes de son bel atelier pour donner des cours de couture. J’ai aussitôt pris rendez-vous ! 

J’ai donc passé deux heures avec elle hier à travailler sur ma robe Madeleine de République du Chiffon. Elle m’a donné plein de petites astuces, notamment pour les finitions, mais aussi pour réaliser de belles coutures sur un tissu stretch. Et bien sûr, j’ai passé un très bon moment. D’ailleurs j’envisage déjà de reprendre un cours : nous avons deux mariages de prévus cet été et la Belladone de Deer and Doe me fait bien envie !

Projets 2016

De haut en bas et de gauche à droite : petite robe noire, patron Modes et Travaux, Blouse Burda Style 8363,ma prochaine cousette, la robe Sureau de Deer and Doe et enfin ma robe Madeleine cousue hier.

Salon Création et Savoir Faire 2015

Celles et ceux qui me suivent sur Instagram le savent, la semaine dernière mon chéri m’a offert un super cadeau d’anniversaire : il m’a emmené au Salon Création et Savoir Faire, organisé à la Porte de Versailles à Paris, par le Groupe Marie-Claire.

Ca faisait plusieurs années que je rêvais d’y aller et devinez quoi ? le salon se tient toujours aux alentours du 17 novembre, qui est ma date d’anniversaire, un prétexte cadeau tout trouvé donc !!!

Je commence par les deux petits moins de ce salon et ensuite je vous parlerais de mes trouvailles là-bas. J’ai trouvé qu’il n’y avait que très peu de stands de laines classiques à des prix abordables (Phildar et Bergère de France pour ne pas les citer). Les autres stands proposaient de très beaux produits mais à des prix…….J’ai été aussi très étonnée et un peu déçue de ne pas trouver de laine Drops…

Pourquoi tant d’envie de laine me direz-vous ? Et bien je viens tout juste de me mettre au crochet ! J’avais déjà essayé mais je ne sais pas pourquoi je n’y arrivais pas bien, je trouvais pénible de tenir la laine, bref je trouvais que ce n’était pas pour moi ! Et puis il y a quelques semaines des Granny Squares m’ont donné envie… bref tout ça pour dire que j’aurais bien aimé trouver quelques crochets sympas, alors il y en avait oui mais à 70€ le lot…comment vous dire…..

Deuxième petit point négatif, le salon nous avait « appâté » avec le village de Noël qui se résumait finalement à quelques stands qui ne proposaient pas toujours des produits DIY…J’aurais préféré un genre d’expo, à l’image de l’allée de l’inspiration, ou on aurait pu prendre des idées de créa pour Noël.

Voilà pour les moins du salon ! Les plus sont beaucoup plus nombreux à commencer par le nombre d’exposants et la variété des produits proposés. Ce qui m’intéressait surtout c’était d’avoir accès à des produits, notamment des patrons de couture, qu’on ne trouve habituellement que sur internet.

Alors je vous montre mes emplettes ?

DSCN1281

Je trouve que j’ai été assez raisonnable même si depuis la semaine dernière, je n’arrête pas de me dire, j’aurais du prendre ça ou regarder pour ça ! Déjà, je n’ai pas acheté de tissu car j’ai déjà quelques réserves. Et puis j’avais quand même un budget limité et je ne voulais pas craquer sur du tissu qui au final risquait de ne pas être adapté à mes patrons.

Donc dans le détail on a :

DSCN1282

Un patron République du Chiffon, la robe portefeuille Madeleine, qui sera je pense ma prochaine cousette.

DSCN1284

Un coupon de lin enduit, pour faire un sac. C’est exactement le genre de produit que j’attendais sur le salon, qui se trouve sur le net mais qu’on a besoin de voir pour bien se rendre compte de sa tenue.

DSCN1286

Pour aller avec mon coupon de lin enduit, des anses magnifiques, à coudre. Sur ce stand il y avait également des anses à clipper, style bretelles. C’est une très bonne idée je trouve, d’autant que les anses pour sac peuvent être assez cher, là il suffit de prendre une couleur passe partout et on peut les utiliser pour plusieurs sacs. Encore un produit que je n’aurait surement pas trouvé toute seule. Et petit bonus, un bon de réduction pour un achat sur le site de cet exposant valable jusqu’en juin prochain !!

DSCN1288

On continue avec des emportes pièce de Noël. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, je ne les ai pas acheté dans l’idée de faire de la pâtisserie mais des décorations de Noël ! J’ai trouvé une recette de pâte auto-durcissante à base de bicarbonate de soude alimentaire et j’ai très envie de la tester et je vous parlerais d’ailleurs de mes préparations pour Noël dans un prochain article.

Pour résumer, je suis très contente de ma visite de ce salon dont j’avais tant entendu parler. J’ai adoré pouvoir y découvrir des nouveautés, des boutiques en lignes que je ne connaissais pas, des produits « en vrai » et pas juste sur l’écran de mon ordi ! Je penses que cette première visite du salon ne sera pas la dernière, j’ai déjà pris note des dates 2016 !

Et vous le CSF ? Vous y êtes allées ? Vous aimeriez y aller ?

Profiter de son coin couture

Il y a quelques jours, je vous ai présenté mon tout nouveau coin couture, et je peux vous dire que je n’ai pas attendu très longtemps avant de l’utiliser !!!

Ce matin, j’ai donc fini deux projets qui étaient en cours depuis plusieurs semaines et qui tardaient faute de motivation pour sortir tout ce dont j’avais besoin et le ranger ensuite.

Et comble du luxe, je peux maintenant changer de fil en restant bien tranquillement assise à ma table !

DSCN1247

 

Avec mon nouveau coin couture, j’ai donc pu finir deux bavoirs fait à partir d’une petite serviette de bain. Ce ne sont surement pas les plus beaux bavoirs du monde, mais j’en avais besoin rapidement et je voulais utiliser ce que j’avais sous la main ! J’ai juste découpé des rectangles dans une serviette et posé un ruban à la manière d’un biais au niveau de l’encolure, et c’est ce même ruban qui sert d’attache.

DSCN1249

J’ai aussi pu finir un Plantain commencé il y a deux semaines…Oui je sais un Plantain se coud vite normalement, mais avec un bébé qui a tendance à avoir peur du bruit de la machine, et ben….on va moins vite ! Mais je vous rassure, il y a de nettes améliorations de ce côté là !

Pour en revenir à mon Plantain le voici en images. C’est moi qui ai fait le biais grâce à un tuto très bien fait, je n’ai pas utilisé d’appareil à biais mais juste mon fer à repasser pour marquer le pli du milieu.

Sans titre

Cette fois ci j’ai décidé de faire les coudière comme sur le modèle, histoire de mettre un peu de couleur dans mon jersey noir et j’ai utilisé le même tissu pour l’encolure et le bord des manches.

Pour compléter la tenue, j’aimerais me tricoter un gilet dans des tons de rose, peut être un cache-épaules, il faudra juste que je trouve le modèle idéal ! Affaire à suivre donc….

Mon nouveau coin couture

Il y a quelques mois, avec l’arrivée de notre petite puce, nous avons du déménager, et j’ai du dire adieu à mon « Mur » de couture (souvenez-vous, je vous l’avais présenté ici).

L’avantage de notre nouvel appartement c’est que désormais il y a assez de place dans notre salon/salle à manger pour me faire un petit coin couture. Pour cela j’avais besoin d’un bureau avec une grande surface de travail et aussi pas mal de rangements. Et j’ai craqué sur un beau bureau chez le suédois, mais bon voilà 449€….comment dire……

Du coup en attendant, j’avais des affaires un peu partout, dans la chambre, dans le salon….C’était pas super pratique et ça me freinais vraiment quand l’envie de coudre me prenait.

Et ce matin j’ai une comme une illumination (oui, oui, rien de moins !). En fait je me suis dit qu’il me faudrait quelque chose de provisoire, genre une planche sur des tréteaux, et c’est là que ça a fait tilt !

Dans notre ancien appartement, nous avions un comptoir dans la cuisine, dont je vous ai parlé ici. En déménageant nous avons gardé les deux plans de travail qui constituaient ce comptoir. Et c’était ma solution pour avoir un super bureau provisoire !!

Et petit tour chez Casto plus tard pour l’achat de deux tréteaux (3€50 pièce !) et voilà mon nouveau coin couture :

DSCN1240

Je suis vraiment super contente, depuis le temps que je rêvais d’un coin couture à moi !

Le plan de travail est assez grand (1m80) pour que je puisse avoir à la fois un coin couture et un coin bureau :

DSCN1232

Mes pots à crayons sont des pots Ikéa, et mon dessous de tasse est un cadeau de ma Maman. En fait c’est une ardoise décorée à la main sur laquelle on sert des cafés gourmands (j’en ai une série de 6). Mais comme je les trouve très jolies je préfère m’en servir comme ça. C’est très possible que j’en change régulièrement d’ailleurs.

Près de mon ardoise se trouve un autre cadeau, offert par ma grand-mère il y a longtemps :

DSCN1231

En fait, c’est un taille crayon ! Il y a même le « Singer » sur la machine !! Je ne sais pas du tout d’ou ça vient mais ce petit objet avait forcément sa place sur mon bureau !

J’ai donc installé ma machine sur le côté gauche, avec ma petite commode ou je range tout mon bazar et mon chevalet à fils. J’ai aussi imprimé une petite affiche « Keep Calm and sew on » mais elle est un peu grande pour mon cadre, je vais donc la ré-imprimer.

DSCN1234

Je range aussi derrière ma machine une petite corbeille en plastique (achetée en grande surface) ou je mets mes en-cours, des chutes de tissus et pas mal d’autres petites choses. Il y a aussi deux petites panières en plastique qui sont en fait des portes-couverts acheté chez Leader Price :

DSCN1233

J’y range mes ciseaux, de quoi tracer… Celle de droite est plus consacré au tricot avec notamment ma jauge à aiguilles circulaires, mes marqueurs….

 

Ce qu’il y a de pratique avec ce système de tréteaux, c’est qu’on peut aussi créer du rangement au niveau des tréteaux justement :

Sans titre

Au niveau du tréteau de gauche, j’ai installé mon imprimante et le plateau de ma machine (et aussi ma poubelle !). Sous celui de droite, j’ai mis les boites en carton (Ikéa encore et toujours) dans lesquelles je range mes patrons, de la papeterie, ou encore mes magazines de Noël. Dans la boite rose, je range des coupons de tissus mais le gros du stock se trouve toujours dans la chambre.

C’est un premier jet en quelque sorte, il y a peut être des choses qui bougeront si je vois qu’à l’utilisation ce n’est pas super pratique, mais j’en suis vraiment contente !!!

Et chez vous, à quoi ressemble l’endroit ou vous cousez/tricotez ?

Mon nouveau joujou

Pour Noël, mon chéri m’a offert un magnifique cadeau, quelque chose dont je rêvais depuis longtemps : un mannequin de couture !

Sans titre

 

Bien qu’il soit adaptable à mes mensurations, je n’avais jusque là pas pu l’utiliser… et oui il n’y a pas d’options « baby-bump » sur ces mannequins (avis aux fabricants !!).

J’avoue que pour la fabrication de vêtements cela change tout ! Et oui les patrons taillent plus ou moins grands en fonction des marques et le premier essayage relève souvent de la grande surprise.

Alors bien sur on peut tenter l’essayage avec les aiguilles…à vos risques et périls !!

Avec le mannequin on peut tout de suite savoir si la taille coupée correspond bien à ses mensurations, un vrai bonheur ! Et ça permet également de très rapidement avoir une idée de la façon dont tombe le vêtement.

En plus le modèle qu’il a choisi est magnifique avec ses pieds en bois, un vrai objet déco qui ne fait pas trop « tâche » dans la salon.

Du coup j’ai pu me faire une débardeur plantain qui tombe très bien, je vous le présente très vite !

Opération Bavoirs

Dès le début de ma grossesse, j’ai su que je ferrais moi même certaines choses pour bébé, plutôt que de les acheter.

Aujourd’hui je vais vous parler de ma première cousette de bébé, les bavoirs.

DSCN0758

 

Je me suis donc rendue dans mon magasin de tissus préféré et j’y ai acheté 60 cm de tissu éponge orange assez flashy, du biais assortis et du velcro. Je les voulais assez simple, je ne les ai donc pas doublés.

Ces bavoirs sont d’ailleurs très faciles à réaliser, il suffit en fait de couper selon le patron choisi (j’ai juste reporté sur du papier à patrons un bavoirs de mon neveu), de coudre un petit rectangle de velcro et enfin de coudre un biais tout autour.

Pour les égayer un peu, j’ai découpé des motifs dans un tissu type liberty que j’avais en stock, nous avons donc un nuage….

DSCN0769

 

un coeur…

DSCN0768

 

une pomme…

DSCN0767

 

et enfin une étoile

 

DSCN0766

 

J’ai donc pour le moment 4 jolis bavoirs et je penses en faire une autre « fournée » dans une autre couleur.

Comme il me reste pas mal de chutes, je penses aussi réaliser de petites lingettes pour nettoyer les fesses de bébé. Là encore je vais rester simple, si certaines sont doublées avec du tissu polaire par exemple les miennes seront 100% éponge !

A très vite pour de nouvelles cousettes « bébé » !